Capdenac-le-Haut. La porte de Gergovie

La porte de Gergovie à Capdenac-le-Haut dans le LotCapdenac-le-Haut, est une ancienne forteresse médiévale, surplombant un méandre du Lot. Trois vestiges de portes sont encore présents de nos jours.

Dans cet article, je m’intéresse à l’une d’elles, située au nord du bourg et appelée la Porte de Gergovie. Elle constituait avec une autre porte détruite à la fin du XIXème, une puissante barbacane*.

LOC-H5

Dans un précédent article, je vous ai présenté l’ancien oppidum de Capdenac-le-Haut, dans lequel, je vous mentionnais tous les éléments défensifs de cette cité médiévale.

Aujourd’hui, je zoome sur une pièce importante : Le porte de Gergovie.

* La barbacane  est un petit ensemble défensif en avancée du pont-levis d’un château fort, permettant de masser des troupes à couvert en avant du château.

La porte de Gergovie à Capdenac-le-Haut dans le LotDifficilement franchissable

La porte de Gergovie, faisait partie d’une série de 4 portes et d’un pont levis pour pénétrer dans la cité. Elle précédait le pont levis, et succédait à la porte de César (aujourd’hui tous 2 disparus). Les 2 portes constituaient une puissante barbacane.

Le franchissement de cet ensemble défensif était difficile et coûteux en vies humaines. Entre les meurtrières, les assommoirs, et les remparts, des projectiles de toutes sortes pleuvaient sur les assaillants. De plus le manque de recul, rendait difficile l’utilisation d’un bélier.

Les vestiges d’un lointain passé

Il est difficile de nos jours de se faire une idée de cette porte à l’époque médiévale. En effet, les nombreux siècles qui se sont écoulés depuis, ont fortement dégradé cet ouvrage. La porte de César a été démolie à la fin du XIXème siècle afin de tracer la route actuelle.

Néanmoins, afin de mieux visualiser l’emplacement de la porte de Gergovie, j’ai extrait sur le site Quercy.net, un dessin des fortifications au XVIème siècle illustrant la page « Le système défensif de Capdenac« , puis j’ai volontairement colorié en orange la porte de Gergovie, pour ne pas la confondre.

Plan des fortifications de Capdenac-le-Haut dans le Lot au XVIème siècle

Les bâtisseurs de l’époque ont eu la bonne idée d’excentrer l’entrée de la cité, en la positionnant au bord de la falaise en surplomb du Lot. Cette disposition permettait d’avoir un côté en moins à défendre.

Quel dommage que toutes ces pièces défensives n’aient pas été préservées, car elles auraient ajouté un sérieux plus au village.

Ci-dessous, j’ai juxtaposé 2 photos de la porte de Gergovie séparées par plus d’une siècle (chaque photo s’ouvre dans un autre fenêtre) :

La porte de Gergovie à Capdenac-le-Haut dans le Lot (Début XXe) 

On constate que la porte de Gergovie et son environnement proche n’ont pas trop bougé. En y regardant de plus près, il est fort probable que la porte est subie une petite restauration, puisque 2 rangées de pierre sont apparues au dessus de l’arc brisé.

J’ai pris quelques photos de la porte et notamment une photo-sphère. Appréciez-la en utilisant la boussole d’orientation.

Views: La porte de Gergovie à Capdenac-le-Haut dans le Lot de Yann LESELLIER

Ci-dessous quelques-une de mes photos :

  • utilisez les flèches pour naviguer
  • cliquez sur les vignettes pour afficher
  • cliquez sur l’agrandissement pour ouvrir

J’aborderai dans d’autres articles les autres vestiges de Capdenac-le-Haut :

J’espère que mon article vous incitera à venir admirer ce vestige parmi d’autres.

3 réflexions au sujet de « Capdenac-le-Haut. La porte de Gergovie »

  1. Ping : Capdenac-le-Haut. La porte Narbonnaise | lot-46

  2. Ping : Capdenac-le-Haut : un oppidum devenu forteresse | lot-46

  3. Ping : Capdenac. La Fontaine Gauloise & la Fontaine de César | lot-46

Les commentaires sont fermés.