Corn. La résurgence et son lavoir

La résurgence et son lavoir à Corn dans le LotAu pied d’une falaise et en bordure du Célé, le village de Corn est traversé par un petit ruisseau. Ce petit cours d’eau sort d’une grotte comme par enchantement et alimente un joli lavoir. Cette résurgence vient de la perte de Mansonnet sur la commune de Reyrevignes située à près de 6 kilomètres.

En 2002, j’étais venu dans le village sans remarquer la lavoir. A cette époque, des algues et des mousses avaient envahi le ruisseau. En 2013, un grand nettoyage a permis de le remettre en lumière.

LOC-G5Un village bâti autour de la résurgence

Il n’y a rien de plus facile pour trouver la résurgence. Il suffit de se rendre sur le parvis de l’église du village. La photo-sphère ci-dessous permet de la repérer par rapport à cette dernière.

Views: La résurgence et l’église de Corn (bourg) de Yann LESELLIER

La grotte des consuls

Face à la falaise, il faut emprunter la ruelle à droite (ou la rive gauche du ruisseau), pour se rendre devant la petite grotte d’où sort une eau bien fraîche. Appelée « la grotte des consuls », il n’est pas possible de s’aventurer à l’intérieur, pour remonter le cours du ruisseau car un grille en empêche l’accès.

La grotte des consuls (résurgence de la perte de Mansonnet à Corn)Cette interdiction est une bonne chose car ces grottes peuvent être piégeuses pour toute personne sans équipement et surtout sans connaissance réelle de la topographie des galeries souterraines.

Sans connaître l’étendue de cette dernière, je connais une autre résurgence similaire à flanc de falaise sur la Dordogne lotoise près de Souillac ; on peut y accéder en canoë et pénétrer à plusieurs embarcations à l’intérieur de la grotte sur une centaine de mètres. Le moment est superbe, mais le danger est là. D’une part, la galerie d’environ 4 mètres de diamètre dessine un Z, et lorsqu’on emprunte le dernier segment, l’obscurité est totale. Il faut bien penser à prendre deux lampes torches étanches (dont une de secours en collier). D’autre part, la profondeur augmente au fur et à mesure du tracé, pour se terminer en siphon de plusieurs mètres de profondeurs. Avec une eau cristalline à 13°, il n’est pas recommandé de prendre un bain volontaire ou accidentel.

Lavoir de la résurgence de Corn (bourg) dans le LotLe lavoir

Je ferme cette parenthèse pour revenir à la résurgence de Corn.

Face à la grotte, il suffit de faire un quart de tour à gauche pour admirer un beau lavoir. Deux séries de pierres plates se faisant face plongent dans une eau limpide et bien calme.

Le nettoyage effectué en 2013 a changé totalement la physionomie du site et a permis de remettre en valeur ce patrimoine (article de la DDM). Car il y a 10 ans, je n’avais même pas remarqué le lavoir. A cette époque, une végétation aquatique avait envahie la totalité du ruisseau.

Comme le montre la photo au début de l’article, l’eau s’écoule doucement dans un second bassin. Le trop plein de ce second bassin, se déverse en passant sous une petite route, et ruisselle tranquillement le long d’un rocher. Puis le ruisseau continue son chemin en traversant tranquillement le village, pour se jeter dans le Célé.

Ci-dessous, une deuxième photosphère, permet d’apprécier ce lieu paisible en utilisant la boussole d’orientation.

Views: Résurgence de la perte de Mansonnet à Corn (bourg) de Yann LESELLIER

Corn est un petit village idéal pour une pause déjeuner. En contre-bas de la résurgence, des tables de pique-nique sont disposées à quelques mètres du ruisseau et à l’abri de la faible circulation.

Ci-dessous quelques-une de mes photos :

  • utilisez les flèches pour naviguer
  • cliquez sur les vignettes pour afficher
  • cliquez sur l’agrandissement pour ouvrir