Figeac. Les remparts éventrés par les intempéries

Remparts de Figeac - Auteur : Yann LESELLIERLes vestiges d’une enceinte médiévale mis à mal

En mars 2013, la dépêche du midi dans un article, nous informait qu’une partie des remparts de Figeac avait subi un éboulement. Le vent et la pluie avaient vaincu ce mur de défense datant du XIIIe siècle.

Cet événement me donne l’occasion de vous parler de cette enceinte médiévale qui sécurisait l’ensemble de la ville jusqu’au XVIIIe siècle.

Dans cet article vous découvrirez, l’évolution de cette muraille ceinturant le vieux Figeac.

Figeac. éboulement remparts mars 2013 - Photo : La dépêche du MidiLa sécurisation de la zone

L’effondrement d’une partie de la muraille s’est produit de nuit, fort heureusement. Les pierres ont dévalé le talus et se sont répandus sur le parking du Champs-Saint-Barthélémy.

La partie qui s’est effondrée n’avait pas été restaurée, mais un projet de restauration était à l’étude au conseil municipal. Il faut savoir que la ville avait racheté ce mur de défense en 1994.

En attendant, une restauration plus complète, des équipes ont purgé le mur et sécurisé la zone, en cimentant le haut du mur notamment. Ci-dessous, un aperçu de la sécurisation avec quelques photos prises en Mai 2013 :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LOC-H5600 ans de protection

Les remparts ont ceinturé la ville de Figeac du XIIe au XVIIIe siècle. Cette muraille comprenait pas moins de 7 tours et 5 portes. Une voie romaine traversait la ville en empruntant deux des portes. La porte à l’Est de la ville avait un double emploi, car les moines du monastère, font construire un canal pour amener l’eau du Célé en ville.

Un sacrifice pour un grand Figeac

Figeac. Les remparts - Auteur : Yann LESELLIER

Au fil des siècles, la population de Figeac a augmenté et des faubourgs sont apparus à l’extérieur des remparts. A la fin du XVIIIe, la muraille n’étant plus d’une grande utilité, les dirigeants ont voulu moderniser la ville et ont détruit sa quasi-totalité.

Néanmoins, cette destruction a permis de tracer les grands boulevards actuels. En partant de la « Chapelle de la Compassion » à l’extrémité nord des remparts existant, la muraille empruntait pour contourner la ville et rejoindre l’extrémité sud des remparts, les voies actuelles :

  • Boulevard Colonel Teulié
  • Avenue Maréchal Foch
  • Quai Albert Bessières
  • Boulevard Georges Juskiewenski
  • Escalier du Calvaire

Grâce à Google map, je me suis amusé à tracer le long des boulevards de Figeac, des lignes représentant le tracé des remparts.


Afficher Tracé des remparts de Figeac sur une carte plus grande

Les remparts de Figeac - Maquette de la ville au XVIIIe - SEGPA FigeacAtelier sur Figeac et ses remparts.

Afin de mieux apprécier les remparts avant leur destruction, j’ai trouvé un atelier intéressant effectué par le SEGPA de Figeac. Ils ont construit une maquette de Figeac (Photo ci-contre) pour expliquer l’évolution de la ville autour du monastère depuis sa création.

Grâce à leurs différents clichés de la maquette, je vous ai fait un diaporama qui permet de suivre l’expansion de la ville à travers les siècles, mais également le positionnement des remparts. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ci-dessous quelques-une de mes photos :

  • utilisez les flèches pour naviguer
  • cliquez sur les vignettes pour afficher
  • cliquez sur l’agrandissement pour ouvrir

Souhaitons que la ville de Figeac, vote la restauration de ce vieux patrimoine avant qu’il ne tombe en ruine.

J’espère que cet article vous aura plu et qu’il vous incitera à voir ces remparts de plus près. Vous pouvez également consulter ma liste non-exhaustive des châteaux & fortifications dans le Lot.

Pour vous guider dans les environs de Figeac, je vous conseille les cartes et guide suivants :