Lot. Murets en pierre sèche

Muret en pierre sèche à Saint-Jean-Mirabel dans le LotDans le Lot, les murets en pierre sèche bordent routes, chemins, champs et rivières et apportent un charme particulier au département. J’écris aujourd’hui cet article car il m’est arrivé une mésaventure sur l’un de mes propres murets.

C’est l’occasion de revenir en images sur les 10 ans m’ayant permis de monter patiemment mes différents murets et de vous en expliquer le principe.

Un peu plus, un peu moins…

La saison estival est pour moi le moment propice pour faire de nouvelles photos du département, mais également pour entreprendre quelques travaux extérieurs (peintures, terrassement, …).

Mauvaise surprise au petit matin, il faut réparer au plus vite.

Mauvaise surprise au petit matin, il faut réparer au plus vite.

Je pensais finir la saison, lorsque début septembre, un de mes murets s’est écroulé sur 4 mètres de longueur. Ce dernier avait été bâti en 2004 et avait subi quelques hivers sans trop sourciller. Néanmoins, j’avais remarqué depuis quelques mois une faiblesse à cet endroit. En effet, la partie basse du murets n’était plus d’aplomb. Il faut savoir que ces empilements de cailloux, sont assez flexibles au mouvements de terrain et absorbent les déformations en s’auto-bloquant d’eux-même. Mais, comme beaucoup de choses, tout a des limites…

Remonter le puzzle…

La brèche donnant sur la rue, je me suis fixé de réparer au plus vite ce muret, pour que mes filles n’encourent aucun risque.

Faisant appel à mon père, il nous a fallu une journée et demi pour le remonter. L’avantage d’un muret en pierre sèche, c’est qu’il est démontable et remontable à l’infini. J’ai rajouter quelques pierres pour élargir un peu sa base, mais toutes les pièces du puzzle était là !

Ci-dessous, les photos de la réparation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une évidence…

L’intérêt que je porte au murets en pierre sèche ne datent pas d’hier. Il s’est imposé surtout en 2004, lorsque nous avons décidé avec mon épouse de faire construire notre maison. En effet, le terrain que nous avons acquis était bordé d’un vieux muret de 45 mètres de longueur sur quatre-vingt centimètres de hauteur. L’accès à notre terrain ne pouvant se faire qu’en ouvrant le muret. Je me suis entrepris avec mon père de le déplacer, de le prolonger et de le réhausser. Il fallait faire vite car nous n’avions que 3 mois avant l’arrivée des engins.

Murets en Pierres sèches du Lot

Préambule : Trouver beaucoup de pierres

La première étape fut de trouver, beaucoup de pierres. Car, il faut 3 mètres cubes de pierres en vrac, pour bâtir 2 mètres cubes de murets. Les dimensions de mes murets consomment un mètre cube bâti par mètre linéaire (0,60m de large X 1,70m de hauteur). Les 80 cm de l’ancien muret était bien insuffisant.

En presque 10 ans, j’ai rebâti environ 80 mètres linéaires de murets à 1m70 avec pierres de couronnement dressées (soit en théorie 100 mètres cubes de pierres en vrac) et 20 mètres linéaires de murets de soutennement à 0m50 avec une arase de pierres cimentées. Toutes ces pierres, je les ai trouvé au fur à mesure gratuitement, en faisant les petites annonces et en utilisant le bouche à oreille (sinon c’est entre 100€ & 300€ le mètre cube en fonction de la qualité et des frais de transport).  Le seul coût a été le carburant et le temps passé à les charger.

Presque toutes les pierres sont utilisables. Les éclats issus de la taille de la pierre sont incorporés dans le muret. Néanmoins, les pierres gélives et certaines grosses pierres informes ne sont pas utilisées.

Etre patient, très patient…

Murets en Pierres sèches du Lot

Les pierres de parement se croisent, des pierres transversales relient les 2 côtés.

Ensuite, il faut beaucoup de patiente, car il faut trouver une place à chaque pierre ramassée. Plus la surface de travail est longue et plus vite la pierre trouve sa place. C’est un jeu de force et d’équilibre. Chaque pierre verrouille la pierre du dessous, et stabilise la pierre du dessus. Il y a des règles à respecter (croiser les pierres, mettre de grandes pierres qui traversent le mur régulièrement, …), mais je le répète, le plus dur, c’est le temps. Il ne faut pas se précipiter, cela ne sert à rien.

On peut bâtir 3 mètres linéaires sur une journée de 10h à 2 personnes. Le faire seul, c’est possible, mais le travail en équipe est plus productif. Une difficulté peut survenir lors de la pose des pierres de couronnement, mais il y a des techniques pour monter les 80 kg de certaines pierres en utilisant des bastaings. D’où l’utilité d’être 2, pour finaliser le positionnement de ces lourdes pierres.

Une pierre ramassée ne doit pas être reposée.

Toutes les pierres trouvent leur place, il faut alterner les différents calibres pour garder une certaine homogénéité.  Il est souvent nécessaire de filtrer de la terre ou de casser à la masse des pierres pour en extraire de la pierraille (des petits cailloux qui viendront s’intercaler entre les pierres déjà posées.

Positionnement des pierres de couronnement

Positionnement des pierres de couronnement

Néanmoins, il y a 3 types de pierres à ne pas gaspiller :

  • les petites pierres plates
  • les grandes pierres longues
  • les grandes pierres triangulaires

Le petites pierres plates servent à mettre de niveau le rang supérieur. Les pierres longues servent à relier des 2 cotés du mur et lui donner une rigidité. Les grandes pierres en forme de triangle pourront être utilisées comme pierres de couronnement. Il serait dommage d’utiliser ces pierres prématurément et d’en manquer par la suite…

Les murets en pierre sèche sont imposant de part leurs dimensions. Tellement imposant, que j’ai volontairement surdimensionné mon portail pour qu’il ne paraisse pas minuscule à côté de ses 2 mastodontes.

A suivre…

Avec un terrain se gorgeant d’eau par intermittence, on a l’impression que le muret est vivant. Certaines pierres s’écartent, puis se rapprochent, tout en restant verrouillées. Néanmoins, j’ai remarqué un début d’inclinaison à un autre endroit de mon muret. Cette partie sera à remonter un jour ou l’autre. Heureusement, monter un mur en pierre sèche, c’est comme faire du vélo, cela ne s’oublie pas…

Ci-dessous, l’évolution de mes murets en photos.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La pierre, un matériau omniprésent dans le Lot

Les murets ou murettes en pierre sèche sont nés d’un travail de récupération de la part des agriculteurs lors de l’épierrage des champs au cours du XIXème siècle, comme je l’indiquais dans un précédent article sur les gariottes et les cazelles.

La hauteur des murets en pierre sèche lotois peut varier de 0m70 à 2m20. Ils peuvent être coiffés d’un simple arase, de pierres posées transversalement sur la tranche (avec ou sans inclinaison), ou d’une assise de grandes dalles débordantes.

Pour compléter mon explication, je vous invite à lire cette plaquette PDF très intéressante, réalisée par le Parc Naturel Régional des Causses du Quercy.

Ci-dessous quelques-une de mes photos :
Cliquez sur les flèches latérales pour naviguer

Murettes

Vous cherchez un artisan, spécialiste de la pierre sèche, je vous conseille de visiter le site http://pierres-seches.over-blog.com/  de Thierry DULAC sur Saint-Chamarrand dans le Lot. Vous y découvrirez de superbes réalisations.

Une réflexion au sujet de « Lot. Murets en pierre sèche »

  1. Ping : Lot. Murets en pierre sèche | pierres&eg...

Les commentaires sont fermés.