Montredon. La croix des 3 évêques

La croix des 3 évêques à Montredon (Cagnac)A l’intersection précise du Lot, de l’Aveyron et du Cantal, débute la partie lotoise du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. A cet endroit, une croix de chemin en pierre a été récemment érigée.

Cette croix hautement symbolique est pour ainsi dire une résurrection d’une vieille croix perdue.

LOC-I5Montredon est la commune la plus à l’Est du département. Depuis Figeac, prendre la Direction de Rodez – Decazeville, en empruntant le RD840 sur 2 Km. Il faut ensuite tourner à gauche sur RD2 et poursuivre cette route sur une quinzaine de kilomètres. Une fois dans le commune, il ne faut pas tourner à gauche vers le centre-bourg. Il faut continuer tout droit sur une centaine de mètres et emprunter à droite, une petite route en montée en direction du hameau de Cagnac. Parcourir les 1500 derniers mètres à allure réduite pour ne pas surprendre les pèlerins. La Croix des 3 Évêques se trouve sur la gauche. Un dégagement permet de se stationner et de faire demi-tour, une cinquantaine de mètres plus loin.

Le Lot est entouré par 6 départements (dans le sens des aiguilles d’une montre) :

  • la Corrèze (19) au Nord
  • le Cantal (15) à l’Est
  • l’Aveyron (12) au Sud-Est
  • le Tarn & Garonne (82) au Sud
  • le Lot & Garonne (47) à l’Ouest
  • la Dordogne (24) au Nord-Ouest

Chaque frontière mitoyenne de ses départements voisins vient percuter la frontière lotoise pour créer 6 points d’intersection (identifiés par des pastilles sur la carte ci-dessus). Cela peut paraître étrange, mais je me suis demandé si ces points étaient tranchant dans le paysage.

Pour commencer mon étude, je me suis intéressé à la frontière entre le Cantal & l’aveyron venant se briser sur la commune de Montredon. J’ai consulté les cartes sur Géoportail pour connaître grâce aux limites administrative l’endroit à 10 mètres près. Le point se trouve coincé entre 3 lieux-dits :

  • Cagnac sur Montredon (46)
  • Feydel sur Livinhac-le-Haut (12)
  • Lavoual sur Montmurat (15)

1ère Surprise : le GR65

En superposant la carte IGN, j’ai eu la surprise de constater que le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle (également nommé GR65) passait précisément par ce point. Je savais que ce chemin des pèlerins (ligne pointillée rose sur la carte ci-dessous) traversant le Lot d’Est en Ouest avait son point d’entrée sur Montredon, mais j’étais loin de me douter qu’il passait exactement par le point de jonction de ces 3 départements.

Ensuite, j’ai de nouveau affiché les vues aériennes pour repérer les bâtiments proches, la végétation et les surfaces agricoles. Cette étape est pour moi indispensable pour ne pas se perdre une fois rendu sur place.

La Croix des 3 Évêques à Montredon (Cagnac) dans le Lot2ème surprise : La croix de chemin

Pour bénéficier d’un ensoleillement optimal, j’avais choisi la pause méridienne. Dès mon arrivée sur le site, j’ai découvert une seconde surprise. La présence d’une croix de chemin en pierre érigée sur une plateforme de bonne dimension et entourée de panneaux d’information. J’en ai déduit que l’ensemble avait été mis en place récemment, puisque je ne l’avais pas remarqué sur les vues aériennes.

En me rapprochant des panneaux d’informations, j’ai pu comprendre sur l’un d’eux l’origine de cette croix de chemin, balisant le départ du GR65. En voici la retranscription fidèle ci-dessous.

La Croix des trois évêques

Précisément ici, au bord du chemin qui reliait Livinhac à Montredon, aujourd’hui GR 65, se situait une croix de pierre dite des trois évêques. Cette croix marquait le carrefour de trois provinces : le QUERCY, le ROUERGUE, l’AUVERGNE.

La croix des 3 évêques à Montredon (Cagnac)« En ce leu, trois évêques se seraient donné un jour la main en restant chacun dans son diocèse. »(Alfaric : « De la foi à la raison »)

L’origine de cette croix daterait de la moitié de XVIIème siècle. De petite taille (0,80m) elle était directement scellée au sol. Après la révolution, elle devint le point de jonction des trois départements (le Lot,l’AVEYRON, le CANTAL) et plus tard de deux régions, l’Auvergne et Midi-Pyrénées.

Vers 1950, devant sa dégradation avancée, le curé Calmette de Montredon fit reconstruire une croix plus haute, plus monumentale en bordure de la route départementale D21, au grand désaveu des gens du hameau de Feydel.

La découverte fortuite, dans les années 60, par M. Roger IMBERT de la partie haute de l’ancienne croix relançait le débat sur l’authenticité du site, d’autant que depuis 1988 cette partie du chemin est classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le Croix des 3 Évêques à Montredon (Cagnac)Conscientes de l’importance patrimoniale, symbolique et sentimentale du site, les trois municipalités limitrophes, MONTREDON, LIVINHAC LE HAUT, MONTMURAT ont décidé de prendre en charge en commun la conception d’une croix à l’identique et la mise en valeur du site originel. Le projet est réalisé en 2013.

Les croix de pierre des chemins s’inscrivent dans nos paysages ruraux, elles nous servent de repère, de guide. Elles sont aussi, pour tous marcheurs, une rencontre virtuelle avec d’autres hommes, elles sont un témoignage de la présence humaine, une trace de la puissance créatrice, artistique et spirituelle des gens qui ont vécu là, jadis et naguère.

L’altitude du site avoisine les 370 mètres et permet d’avoir une vue dominante sur une partie du Cantal et de l’Aveyron à partir du site de la Croix des 3 Évêques.

Point de vue depuis la Croix des 3 Évêques à Montredon (Cagnac) dans le LotSe trouvent vers le Sud/Sud-Ouest, le département du Lot ne peut pas être vraiment observé puisque le terrain partiellement boisé s’élève rapidement pour atteindre 450 mètres d’altitude à moins d’un kilomètres du site. Ainsi, l’horizon est presque totalement occulté.

Une ligne crépitante

A noter également, la présence d’un ligne à haute-tension au-dessus du point de jonction réel. Elle pourrait presque passée inaperçue si elle n’émettait pas quelques crépitements inquiétants à intervalle non-régulier.

Le point d'entrée du GR65 dans le Lot à Montredon (Cagnac)Un léger décalage du site

Si on se réfère aux limites administratives, le point d’intersection exact se situe à 50 mètres de la Croix vers l’Est. Sur la photo ci-contre, ce point se situe au niveau du poteau téléphonique. La Croix des 3 Évêques se trouvent plus loin sur la droite.

Depuis ce poteau téléphonique, la frontière cantalou-aveyronnaise se trouve masquée par de grands arbres.

J’ai voulu concevoir un panoramique vidéo (ci-dessous) et je me suis volontairement décalé d’une dizaine de mètres vers l’Ouest pour bénéficier d’un meilleur point de vue. Cette vidéo étant hébergée sur mon site, le chargement est plus lent que sur YouTube. Je vous conseille de mettre en pause un court instant pour précharger la vidéo.

Visite virtuelle du site de la Croix des 3 Évêques

Pour vous faire une idée du site de la Croix des 3 Évêques, j’ai conçu une vidéo de 2 minutes à l’aide d’une GoPro Hero3+, montée sur un stabilisateur G4 Feiyu-Tech. La vidéo a été enregistrée en une seule prise.

Ci-dessous quelques-une de mes photos :

  • utilisez les flèches pour naviguer
  • cliquez sur les vignettes pour afficher
  • cliquez sur l’agrandissement pour ouvrir

J’espère que mon article vous aura plu et qu’il vous donnera envie de venir voir la Croix des 3 Évêques, sur le départ de la partie lotoise du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle.