Rocamadour. Le système de défense était symbolique

Palais des évêques surplombé par les remparts à RocamadourUn village militairement indéfendable

En se balladant dans Rocamadour, on observe des portes médiévales, des chemins de ronde, des remparts, des tours, des postes d’observations, un château. La configuration très spécifique du site de Rocamadour et la faiblesse apparente des fortifications n’était pas forcément un lieu pour résister très longtemps à des assaillants. Pourtant, Rocamadour est toujours là.

Dans cet article, je vous en donnerai les raisons.

 

Le sanctuaire et les remparts de RocamadourUn sanctuaire lové dans la falaise

Dans cette gorge étroite de la vallée de l’Alzou, le site est majestueux et impressionnant. Le sanctuaire, le cœur de Rocamadour, est accroché à flanc de falaise. Au fond de cette vallée, coule l’Alzou, une rivière intermittente, tributaire des résurgences. Au sommet de la falaise, 110 mètres plus haut, trône un château avec ses remparts et son beffroi. Ces fortifications forment un éperon rocheux barré, et sont en quelque sorte le parapluie de la cité religieuse. Elles interdisent le bombardement du sanctuaire et d’une partie du village située en contrebas du plateau.

Pour se faire une idée du terrain, j’ai trouvé une illustration qui montre le site de Rocamadour en coupe au niveau du sanctuaire. On peut très clairement se rendre compte que le sanctuaire dominant le village est lové dans la falaise, lui même surplombé par l’éperon rocheux barré.

Coupe de Rocamadour - Auteur : Le petit gourdin illustré

LOC-E3Pour mieux apprécier cet éperon rocheux barré, je vous ai trouvé une vue aérienne du photographe Damien BOUYSSI. Avec cette photo prise en para-moteur, on distingue nettement la protection que peuvent apporter les remparts au sanctuaire de Rocamadour situé en contre bas. On remarque également le chemin de ronde haut, taillé dans la falaise (en bas à gauche de la photo).

Protégés au Nord-Ouest par la falaise et son éperon barré, on pourrait penser que le sanctuaire et son village possédaient de sérieuses fortifications. Il existe bien des portes médiévales fermant les rues entre la falaise et la pente du vallon, mais ce sont de simples ouvertures dans un morceau de muraille transversale. Ces portes étaient munies de vantaux verrouillés la nuit et renforcés par deux poutres qui coulissaient horizontalement. Mais on constate qu’elles ne possèdent ni herses, ni assommoirs, ni mâchicoulis, ni bretèches (sauf la Porte-Basse), ni pont-levis, ni archères, ni échauguettes. Elle sont surmontées d’une tour de guet mais sans commune mesure avec les portes des forteresses du domaine royal.

Pour illustrer les différents points de fortification dans Rocamadour, je vous ai conçu un schéma qui vous indique la position des remparts, du sanctuaire fortifié, et des portes fermant les rues.

Défenses de Rocamadour - Schéma des fortifications

Pour illustrer le schéma avec des photos, je vous ai conçu un petit diaporama.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous l’aurez donc compris, Rocamadour n’est pas taillé pour tenir un siège, face à des assaillants lourdement armés. Exceptés les remparts et cette minuscule place forte que forme le sanctuaire, il est impossible de protéger en contre-bas d’un plateau rocheux, une agglomération étalée sur une longueur de un kilomètre.

Le village de Rocamadour n’a pas été bâti dans la nécessité de se battre, mais avant tout, du besoin d’être une ville ouverte pour les pèlerins. Le sanctuaire fut tout de même pillé à deux reprises : en 1562 par des mercenaires protestants et à la révolution.

Néanmoins, je trouve que ces différentes fortifications apportent un charme supplémentaire à l’un des plus beaux village de France.

Pour toutes les contempler, il vous faudra 2 heures de marche (un peu moins si vous prenez l’ascenseur). Mais, il y a de grandes chances que vous y restiez plus longtemps pour visiter basilique, chapelle, grottes, et autres merveilles.

J’espère que mon article vous aura plus et qu’il vous incitera à venir déambuler dans les ruelles de Rocamadour.

 

Ci-dessous quelques-une de mes photos :

  • utilisez les flèches pour naviguer
  • cliquez sur les vignettes pour afficher
  • cliquez sur l’agrandissement pour ouvrir

Concernant Rocamadour, ses environs et les autres merveilles du Lot, je vous conseille les lectures et guides suivants :

          

2 réflexions au sujet de « Rocamadour. Le système de défense était symbolique »

  1. Ping : Rocamadour: le système de défense...

  2. Ping : VIDEO. Rocamadour & Padirac vus par un drone | lot-46

Laisser un commentaire