Archives par étiquette : Marcilhac-sur-Célé

Marcilhac-sur-Célé. Le puits romain de La Voulte

Fontaines & Puits - Saint-Chels - Le puits romain de Laboulte (Mas de Rau) -Perdu à l’extrémité de la commune de Marcilhac-sur-Célé, un vieux puits romain ponctue le causse aride.

D’un diamètre de 6 mètres et d’une profondeur surement équivalente, le puits construit en pierre sèche avec des marches d’escalier le long de la paroi descendant jusqu’au fond, récupère les eaux d’infiltration depuis plusieurs siècles.

Continuer la lecture

Marcilhac-sur-Célé. Se rafraîchir les pieds dans l’eau

Point de baignade à Marcilhac-sur-Célé dans le LotLe mois de juillet 2013 a été ensoleillé et nous a fait oublier le long hiver que nous venions de traverser.

Avec des températures flirtant tous les jours avec les 30°, la seule pensée de mes filles allaient vers les jeux d’eau. Outre la petite piscine hors-sol que je leur avais installé, j’essayais de leur trouver régulièrement une activité dans le Lot, près de points d’eau…

Le Célé étant tout proche, je les ai ainsi amené en aval de Figeac pour s’y rafraîchir. De nombreux points de baignade jalonnent la rivière, avec notamment celui de Marcilhac-sur-Célé.

Continuer la lecture

Lot. Un pain 100% lotois, le Croustilot

Le Croustilot : la sauvegarde d’une recette

Dans un article de mai 2013, la DDM faisait un bilan sur la Confrérie du Pain du Lot créé en 1997 par Gérard Bodi  ; un regroupement de boulangers œuvrant à sauvegarder la recette d’un pain baptisé « Le Croustilot« .

Originaire de Paris, je suis plus habitué au pain parisien, avec sa croûte fine et sa mie blanche. Néanmoins, mes séjours répétés depuis ma tendre enfance dans le Lot m’ont fait apprécier le pain lotois dont la texture et le goût sont bien différents.

C’est l’occasion pour moi de vous parler dans cet article, de ce pain lotois au-dessus de tous les autres : le Croustilot.

Continuer la lecture

Lot. A l’assaut des falaises lotoises.

Escalade dans le LotDans le Lot, on grimpe !

Le Lot, piémont du Massif central est traversé et bordé par de nombreuses rivières. Elles ont entaillé le sol lotois il y a plusieurs millions d’années, pour former des vallées plus ou moins profondes, bordées à certains endroits de falaises.

Dans un précédent article, je vous parlais du bourg d’Autoire. C’est lors d’une visite du Château des anglais qui le surplombe que je suis tombé nez à nez avec un groupe entier de grimpeurs. Impressionné par leur prouesse, j’ai compris que ces falaises étaient un régal pour eux. C’est alors que je me suis demandé si le site d’Autoire était le seul, ou si d’autres « Spots » d’escalade existaient dans le département.

Dans cet article, je vous indiquerais les sites majeures propices à l’escalade dans le Lot.

Continuer la lecture