Saint-Pierre-Toirac. L’église fortifiée Saint-Pierre-ès-Liens

L'église Saint-Pierre-ès-Liens à Saint-Pierre-Toirac dans le Lot (bourg)Moitié église, moitié donjon, l’église romane de Saint-Pierre-Toirac, impose son imposante silhouette au milieu du village et domine fièrement de sa terrasse la vallée du Lot.

Sous le vocable de Saint-Pierre-ès-Liens, cette église remonte au XIIe siècle et a été remaniée plusieurs fois.

De part son implantation stratégique, les habitants ont rapidement compris la double utilité de cet édifice et l’ont modifié de manière à tenir un siège lors des périodes troubles.

Découvrez dans cet article, une église considérée comme l’une des pièces majeures du patrimoine médiéval du Haut-Quercy.

LOC-H5Le village de Saint-Pierre-Toirac est à mi-chemin entre Cajarc & Figeac par la RD662, et se trouve au coeur de la vallée du Lot, avec ses grandes plaines agricoles.

Le phare de la vallée

L’église Saint-Pierre-ès-Liens, en centre bourg est visible à des kilomètres. Principalement en aval de la Rivière. On l’aperçoit même depuis le saut de la Mounine, à une dizaine de kilomètres, tel un phare guidant les navires. Il faut dire que sa silhouette massive se dégage nettement au-dessus du bourg.

L’église Saint-Pierre-ès-Liens à Saint-Pierre-Toirac dans le Lot (bourg)Arrivé sur la place du village, il est préférable de continuer à pieds en empruntant la porte située entre la mairie et le bar-tabac. En continuant dans cette ruelle sur une cinquantaine de mètre, l’élévation nord de l’église apparaît tel un bloc tombé du ciel.

Marquée par le temps

Avant de pénétrer à l’intérieur, un petit tour s’impose pour en apprécier toute la puissance qui s’en dégage. Les blocs de pierre sont de toutes les formes, et par endroit de nature différentes. Certains semblent avoir des traits plus marqués par les nombreux siècles écoulés. On s’interroge sur le passé de ces pierres quelquefois disjointes. Est-ce l’usure du temps, ou les dégâts causés par de lointaines attaques, du temps des guerres de religions.

L’église Saint-Pierre-ès-Liens à Saint-Pierre-Toirac dans le Lot (bourg)

La nécropole médiévale

Lorsque l’on arrive du côté sud de l’église, une surprise nous attend. De vieux sarcophages en pierre sont posés à même le sol.

Ces sarcophages ont été découverts en 1985, lors de travaux de voiries du côté nord de l’église. Les fouilles archéologiques ont permis de mettre en lumière une importante nécropole médiévale.

L’exhumation n’a concerné que les sarcophages menacés de destruction lors du réaménagement du parvis. Il reste donc dans le sol, au nord de l’église, plusieurs étages de sarcophages.

Ces sépultures taillées à l’époque mérovingienne ont été retrouvées avec un ou plusieurs squelettes à l’intérieur, car elles furent utilisées plus tard comme caveau familial.

L'église Saint-Pierre-ès-Liens à Saint-Pierre-Toirac dans le LotConstruction en plusieurs phases

En recherchant des écrits sur cet édifice roman, j’ai appris que le chœur et les absidioles furent construites au début du XIIe siècle. Puis vers la fin du XIIe siècle, vinrent se rajouter le transept, la nef, et les bas-côtés.

C’est durant la guerre de Cent Ans, que l’église fut fortifiée pour servir de refuge à la population locale. Au début, l’absidiole nord a été surmontée par une simple tour armée de mâchicoulis. Puis peu à peu, l’église a pris la forme d’un donjon massif crénelé, principalement au XVIe siècle, lorsque le pourtour de l’édifice fut surélevé par des hauts murs avec créneaux, et coiffé d’une charpente à 4 pans. La présence d’un puits au milieu du transept, permettait aux habitants de trouver refuge dans cette petite forteresse et de tenir un siège de longue durée.

L'église Saint-Pierre-ès-Liens à Saint-Pierre-Toirac dans le LotCe n’est qu’au XIXe siècle qu’un avant-corps coiffé d’un toit en bâtière fut construit contre la façade occidentale, avec un portail à fronton de style classique.

Une cinquantaine de chapiteaux

L’église Saint-Pierre-ès-Liens est constituée d’un chevet tripartite et d’une nef à collatéraux. La présence d’un transept non saillant la rend originale. Une coupole sur pendentifs restaurée en brique à l’époque contemporaine est portée par les 4 arcades placées à la croisée du transept.

Ce qui distingue cet édifice roman, ce sont les sculptures du XIIe siècle, rassemblant une cinquantaine de chapiteaux à motifs d’entrelacs ou de scènes historiées, et un tympan orné du combat de Samson contre le lion.

L’éclairage moderne  de ce lieu mettant en valeur les sculptures, est là pour nous rappeler que nous ne sommes plus à l’époque médiévale. La tranquillité du village, permet de mieux « communier » avec la pierre de cet édifice.

====== MAJ du 8 janvier 2017 =======

Pour vous faire une idée de l’église, j’ai conçu une vidéo de 8 minutes à l’aide d’une GoPro Hero3+, montée sur un stabilisateur G4 Feiyu-Tech. La prise de vue a été réalisée en une seule fois. Elle permet d’en faire le tour et de rentrer à l’intérieur.


Vous trouverez d’autres informations sur l’Église Saint-Pierre-ès-Liens en vous rendant sur l’article la concernant de patrimoines.midipyrenees.fr.

Ci-dessous quelques-une de mes photos (WP0056) :

  • utilisez les flèches pour naviguer
  • cliquez sur les vignettes pour afficher
  • cliquez sur l’agrandissement pour ouvrir

J’espère que mon article vous incitera à venir admirer cette belle église romane.