Assier. Un Château Renaissance célébrant l’histoire d’un homme

Château Renaissance du XVIe siècle à Assier - Auteur : Yann LESELLIERUn château lotois ayant rivalisé avec les châteaux de la Loire.

En plein coeur du Parc Régional des Causses du Quercy, se trouve un château Renaissance qui a failli à tout jamais disparaître.

Au temps de sa splendeur, c’était un quadrilatère de 40 mètres de côté flanqué de 4 tours rondes.

Aujourd’hui, il ne reste qu’une seule aile. C’est Galiot de Genouillac, grand maître de l’artillerie de François 1er, qui le fit édifier au XVIe siècle. Très loin du val de Loire, cet homme grand amateur d’art, dont la modestie n’était pas son fort, n’a pas hésité à reconstruire dans le style de la Renaissance, le château et l’église d’Assier dans le Lot

Il faut bien comprendre que Galiot de Genouillac (1465-1546) fut en son temps, un homme très important qui servi successivement 4 rois (Louis XI, Charles VIII, Louis XII, François 1er). Mais c’est surtout sous le règne de François 1er qu’il fut reconnu en se distinguant avec son artillerie dans différentes campagnes et surtout celle de Marignan en 1515. Honoré et récompensé pour tous ces faits d’armes, il fut introduit à la cour du Roi et fréquenta les milieux artistiques les plus en vues de son époque. S’enrichissant tout au long de sa vie, il put se permettre de reconstruire dans le fief de sa famille à Assier, un château et une église dans le style de la Renaissance.LOC-G4

La commune d’Assier est dans le Centre-Est du Lot, entre Figeac et Gramat. Cette dernière implantée entre les pâturages à bovins du Limargue et les pâturages à moutons du Causse, fait partie également du Parc Régional des Causses du Quercy.

Au XIIIè siècle, l’emplacement actuel du château était occupé par un hôpital. Puis au XVIe siècle, entre 1518 et 1535, Galiot de Genouillac descendant des seigneurs d’Assier entreprit de construire un château dans de style des nouveaux châteaux de plaisance.

Ci-dessous, une représentation du château au XVIIe siècle. On y distingues les 4 tours rondes massives à chaque angle coiffées de dômes à l’impériale.

Château d'Assier au XVIIe siècle

En 1768, le duc d’Uzès, descendant de Galiot de Genouillac, vend la majeure partie du château à des démolisseurs et marchands de matériaux, et garde l’aile actuelle pour un usage agricole. Malheureusement, la dernière aile tombe en ruine, comme on peut le constater dans les dessins ci-dessous du milieu XIXe siècle. Il faudra attendre le début du XXe siècle pour que des travaux de restauration soit réalisés.

Façade extérieure du Château d'Assier au XIXe siècle  Façade intérieure du Château d'Assier au XIXe siècle

Sur les photos ci-dessous, on peut se rendre compte de l’état du château d’Assier à la toute fin de XIXe siècle, et tout début du XXe siècle. En 1899, on remarque que la Tour Sud-Ouest a retrouvé une couverture, mais ce n’est pas celle d’aujourd’hui. En 1902, les travaux de restauration de l’aile Ouest ont débuté avec la pose de la charpente.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans cet vue aérienne réalisée par Philippe DUFOUR, on a un très bon aperçu de l’ensemble du château. On y distingue très clairement l’emplacement des bâtiments et si on compare cette photo avec la représentation du XVIIe siècle, on constate que tout correspond parfaitement.

Château d'Assier en 2009 - Vue aérienne - Auteur : Philippe DUFOUR

Dans le deuxième slide ci-dessous, je vous ai mis quelques photos intéressantes trouvées sur le compte flickr d’Akial (supprimé en 2016).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ci-dessous quelques-une de mes photos :
Utilisez les flèches latérales pour naviguer.

[009-007] Assier - château

Château-Assier-IntérieurLes portes et fenêtres du château sont magnifiques. Il y a également deux larges frises, richement sculptées d’emblèmes qui font référence aux fonctions militaires de Galiot de Genouillac et à la légende d’Hercule.

Concernant l’intérieur du château, outre l’escalier d’apparat, voûté sur croisées d’ogives, la décoration ne laisse pas indifférent et nous indique le passé glorieux de cet homme, et la splendeur qu’il avait voulu donner à ce château.

J’espère que mon article sur ce château Renaissance vous aura plu et je vous conseille bien évidemment de vous y rendre pour l’admirer.

  • Retrouvez les photos de l’époque 1900 sur le compte Flickr de bibliothequedetoulouse 
  • Retrouvez les photos de Philippe DUFOUR sur son site.
  • Pour un portrait détaillé de Galiot de Genouillac, consultez sa fiche détaillée sur Quercy.net.

Ci-dessous, vous trouverez une liste non-exhaustive des points d’intérêt d’Assier.

PhotosPoints d'intérêt



Assier : Dolmen de la Table Roux
Table de 3,3 mètres de long, 2,5m de large et 0,3m d'épaisseur, posée sur deux orthostats de 4 mètres





Assier : Dolmen de Garivals
Dolmen aménagé en abri, accolé à un muret. Table de 2,3 mètres de long, 2 de large et 0,3 d'épaisseur, reposant sur deux orthostats de longueur inégale : 2,9 et 2,3 mètres.





Assier : Dolmen du Bois des Bœufs
Table de 3,7 mètres de long, 2,6 de large et 0,3 d'épaisseur, repose sur deux orthostats de longueur environ 3 m. et 0,6 m. de haut.





Assier : Église Saint-Pierre (bourg)
Église du XVIe siècle





Assier : Halle (bourg)
-





Assier : Château (bourg)






Assier : Colombier des Pradels






Assier : Mairie (bourg)






Assier : [VTT] Sur les Traces de Galiot
10km à vélo en 1h (facile)





Assier : [VTT] A la Découverte du Causse des Dolmens
11km à vélo en 1h10 (facile)





Assier : [VTT] Sur les Traces de Galiot
7km à vélo en 45min (facile)





Assier : [VTT] Entre Causse et Limargue
12km à vélo en 1h (facile)





Assier : [RANDO] Galiot de Genouillac
15km à pied en 3h30 (moyen)





Assier : Les belles demeures du bourg
-





Assier : Les campagnes des Pradels
-





Assier : Les rues du bourg
-





Assier : Le plan d'eau du bourg
-





Assier : Les belles granges du bourg
-





Assier : Les belles demeures des Pradels
-


Une réflexion au sujet de « Assier. Un Château Renaissance célébrant l’histoire d’un homme »

  1. Ping : Assier. Le colombier des Pradels | lot-46

Les commentaires sont fermés.